20180729_092644.jpg

Léa Benoit

Intervenante en médiation animale
Médiatrice culturelle
Artiste
43051442_243707703162155_326102647866549

Queeny et

 Nova

Queeny et Nova sont mes deux assistantes pendant les séances de Médiation par l'Animal.

Nos Coton de Tuléar  sont affectueuses, vives, joueuses et intelligentes.

Ce sont des petites chiennes d'environ 6kg.

Leur pelage est blanc comme neige et leurs poils fins ressemblent à du coton.

J'ai choisi cette race de chien car il est capable de s'adapter à tous les environnements, est toujours en demande de contact humain et ne fait preuve  d'aucune agressivité.

Depuis leur plus jeune âge, mes chiennes ont reçu une éducation spécifique pour répondre au travail de médiation.

Mes chiennes ont un suivi vétérinaire rigoureux: vaccination, anti-parasitaires, soins. 

" Après avoir obtenu un double master : aux Beaux Arts de Rouen et en direction de projets ou d'établissements culturels (spécification diversification des publics) à l'université de Rouen , j'ai décidé de me spécialiser dans la médiation animale en me formant à l'Institut Français de Zoothérapie à Velanne.

 

Les Arts plastiques font partis de ma vie depuis longtemps ; mes expériences en tant que jeune artiste et médiatrice culturelle m'ont permis de découvrir différents publics (personnes en situation de handicap, personnes âgées, enfants).

Je pense que l'Art est un outil d'expression et de valorisation à la portée de tous.

L'animal lui, ne juge pas et le lien fort qui existe entre l'homme et l'animal n'est plus à prouver.

Personnellement, les animaux m'ont toujours accompagnée et leur présence m'a rassuré, consolé, amusé dans mon quotidien.

Je constate tous les jours les bienfaits des animaux et les interactions spontanées qu'ils provoquent.

C'est pour cela que je souhaite,  avec l'aide de mon chien médiateur et l'Art,  proposer de résoudre des problèmes d'une manière différente et innovante. "

Léa.       

« L'animal par l'absence de langage verbal nous laisse tout l'espace psychique dont nous avons besoin. Son silence autant que l'absence de jugement de sa part, en fait un être attachant auprès de qui on peut aller chercher réconfort et acceptation inconditionnelle. »

Georges-Henri Arenstein et  Genevieve Gilbert dans  la zoothérapie, une thérapie hors du commun, Editions Ressources , 2008 

Rendez-vous sur LinkedIn pour suivre notre actualité! 

Cliquez sur le téléphone!